Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation, vous acceptez les cookies de Meetcrunch et ses partenaires. En savoir plus
Rencontre annonce Femme à Valence
POPULARITÉ59

Junipernina

Faites moi une place et prenez la vôtre, on a tout à dire, tout à vivre, et ... même plus

Cherche un Homme, et pour me contacter il faut avoir entre 53 et 70 ans
Contacter

Photos publiques (0)

Aucune photo

Ma présentation

Qui je suis

Je suis un animal libre, et une femme debout.
J'aime l'absurde, le rire, l'auto-dérision, l'écriture, le dessin, la musique, la lecture, les balades en 4 ou 2 roues, à pieds (nus si possible) et en pouce levé, la musarderie en tout genre ; la nature, la nuit, les loups, les rapaces.
Je suis enthousiaste sensible sensuelle en éveil lucide et visionnaire à la fois. Consciente de mes actes.
Cheveux noirs, courts
Yeux Noirs
1 m 60
Peau Claire
libre comme le vent.
3 enfants, sortis du nid
Etudes : Bac le plus nul !
Athée. Mais je me sens maillon de l'Univers, j'y ai mon rôle et ma place. Je crois en l'énergie universelle.
Je ne fume plus depuis des décennies
Alcool : occasionnellement entre amis

La portance du vivant est l'amour, en toute chose, l'amour nature, l'amour de l'autre, et l'amour d'un autre....Il ne suffit pas d'émettre ; il faut être récepteur. Mais dans le sens de savoir capter, ou prendre ! Ne pas simplement être passif ; mais acter ! rester en mouvement quoi qu'il advienne. S'émerveiller, être enthousiasme, se mettre en éveil.... (Nina)

En fait l'éternité n'a droit de cité que dans l'instant renouvelé ! Mais c'est chouette ! oh oui de toucher à l'éternité chaque seconde... (Nina)
Je sais apprécier les choses simples, j'essaie de garder l'esprit libre comme le vent, et ne refuse pas les clins d’œil que la vie me lance. Je dis toujours bonjour à quelqu'un,inconnu ou pas, que je rencontre ou croise, c'est une force et une saveur.

La vérité réside essentiellement dans le pouvoir étrange, mystérieux parfois incompréhensible, de l'émotion brute. Exister c'est ressentir,et inversement.
Etre en vie... et ressentir. Aimer, donner, exprimer, inspirer. Etre dans l'instant.

J'écris, je dessine, je poétise, je flâne, je m'occupe de mes soleils, je me nourris de musique, je m'attache à tout ce qui bouge, et palpite. La vie est un enchantement.

Caractéristique principale :
La "paresse", certainement ! une propension particulière à la xénarthrie ! (clin d’œil à nos p'tits paresseux à 4 pattes)... Je n'ai pas toujours été ainsi.....cela devient une philosophie. Je prends le temps. Je le fais mien, ne lui coure pas après, jamais ne le devance, ni ne lui emboîte le pas... Je reste légèrement derrière lui. L'existence s'évase.

"Si tu es capable de passer une après-midi sans rien faire, de façon totalement futile, alors tu as appris à vivre." (Lin Yutang).

Principaux et pires défauts ? :
Souvent imprévisible, bohème. Paradoxalement individualiste, ou plutôt consciente de mon individualité, (indivis-dualité) - et conséquemment de ma propre solitude.

Pire souvenir ? :
Les vignes, le vent, le silence autour .... et mon père qui est parti de l'autre côté de la vie, sans me dire "au revoir", et moi sans lui dire que je l'aimais.. .. mais il y a si longtemps......

Qualités ? :
Anar-humaniste.
Chaleureuse, généreuse, joyeuse, sensible, sensuelle, instinctive, instinctuelle, solitaire, spontanée.
Le "goût des autres", la gourmandise dans tous ses états.
Les choses simples, aller à l'essentiel...
L'amour de la nature, et du Sauvage.

-----
Voyages: Espagne, Italie, Belgique, Suisse, Tunisie, New-York


------

Si vous deviez jeter tout ce que vous possédez et ne garder que 3 objets, lesquels seraient-ils ? :


- Un livre, un livre "magique", fort, dense, méticuleux, pour que je puisse le "vivre" ; que j'en respire le souffle, et m'approprie son énergie, un livre qui "suinte" la force vitale. Parce que si je suis toute seule, sur une île, -toute petite- (quand c'est désert, on est forcément tout petit) j'aurai bien besoin de cette vibration.

- Un mouchoir, grand format, avec un nœud, surtout...Pour, comme le Poète, "me rappeler que j'existe" !

- L'indispensable en soi à cultiver : une volonté illimitée, de l'enthousiasme toujours, et la belle imagination.


Comment aimeriez-vous qu'une première rencontre se déroule ? :

Ce que j'aime.... chez un homme :
Oh la la, avant tout qu'il ait une belle âme de chair ; une élégance spirituelle, idéïque, de la gentillesse, de la sincérité, le geste sûr, de la cohérence.
Qu'il ait de... et qu'il soit l'amour à fleur de peau, qu'il ait des pensées puissantes, un sourire silencieux et tranquille, une force secrète dans ses veines.
S'il existe ! cet homme ! ...et bien je mettrai l'index sur ses lèvres,
poserai le sien sur les miennes, chut ! il n'y aura plus rien à dire, ou
presque ! On n'est jamais tant soi-même que dans le silence pour apprécier le .... reste !
Après, à la deuxième rencontre ! c'est autre chose...qui commence.

Comment et où vous voyez-vous dans 10 ans ? :

Vivre l'instant sans cesse renouvelé. Aucune perspective si ce n'est ici et maintenant.

Quelle est la plus belle surprise que l'on puisse vous faire ?

M'inviter à boire une coupe de champagne sous la pluie, sans parapluie, au milieu d'un rond point ou d'un carrefour fréquenté, porter un toast à la vie, créer l'embouteillage récréatif, ludique, positif ! (par exemple)

Qu'aimeriez-vous que l'on retienne en visitant votre profil ? :

Envahissez-moi, avec tous vos mots en désordre, vos messages ébouriffés, vos éclats d'humour ciselés, vos cris chauds, vos idées fortes, vos bonheurs tranquilles. Faites de vous ma nourriture, et ma gourmandise !
Faites-moi une place, et prenez la vôtre ; on a ... tout à dire, tout à vivre, et même plus !

Qu'aimeriez-vous changer dans le monde ?

Bannir la dimension pyramidale, à tous les niveaux.
Je grogne après les injustices. Souvent.
Je rage.
Entrer dans un monde "rond"
Personne n'est plus grand, personne n'est plus petit.

Si vous aviez une baguette magique, que feriez-vous avec ? :

A quiconque se démène pour moissonner un peu de "bleu" dans sa vie, je lui donnerai de l'aisance, lui agrandirai sa perspective, lui rendrai son enthousiasme. Mais mais mais...toujours garder le geste sûr, et discret.
Moi ! je me fous d'en avoir ou pas.... parce que je me dépanne avec ma vie, celle que je mène, l'héritage de mon grand-père : penser librement, aimer l'autre, et faire ma petite anar" de service quand les biens pensants ont tout faux.

Je crois que je me verrais bien en moi gamine, sauvageonne, un peu vilaine, c'est-à-dire désobéissante, mais fugueuse... comme je l'étais dans mes garrigues provençales.
In - , naturelle, et pas encore "abîmée" par les quotidienneries sociétales et autres obédiences journalières déprimantes.

Quel est votre plus beau souvenir ?

Il n'y a pas un, mais des souvenirs... ceux qui ont la saveur de l'Amour, et de l'Erosensualité complice.


Quelles sont vos convictions politiques ?

Pas de convictions ni de pensée unique, mais des actes dans le quotidien dès que surgit Dame Bêtise.

Quelle place le sport a-t-il dans votre vie ? :

Aucune place ou peu. Je fais du vélo "immobile" régulièrement.
Mais j'aime le rugby, en spectatrice chauvine.


Quels sont vos principaux regrets ? :

N'avoir saisi l'opportunité d'une deuxième vie, que lorsque j'ai compris que je n'en avais qu'une.

Quelle est la chose la plus surprenante qui vous soit arrivée ? :

Une expérience involontaire que je ne peux décrire ici.


Qu'aimeriez-vous changer dans votre vie ? :

Le cours du fleuve, naturellement... sans trop de débordements et de saccages... irrespectueux.


Si vous étiez président ou premier ministre, que feriez-vous ? :

Impossible à envisager. Je préfère encore porter le regard sur ceux qui m'entourent ou que je rencontre, acter l'essentiel dans l'immédiat du mieux que je peux. Les trônes et les piédestaux, les estrades et les discours, les hautes charges ! très peu pour moi. Personne n'est plus grand, personne n'est plus petit.
Et puis Ni Dieu ni Maître, encore moins pour moi.

Si vous aviez une baguette magique, que feriez-vous avec ?
J'imposerai à la mort de servir la vie, en tout et pour tout, et non pas d'avoir le dernier mot.


Seuls les sages cherchent les ponts pour traverser la rivière ; les fous eux se jettent à l'eau, passent les flots à la nage et atteignent la rive opposée les premiers....(dixit quelqu'un)

Puissiez-vous accueillir le soleil et le vent avec plus de votre peau,et moins de vos vêtements. Car la main de la vie est dans le soleil, et son souffle est dans le vent. (Khalil Gibran).

L'ivresse, c'est l'art d'être plein, comme la plénitude est l'art d'être ivre. (Philippe Léotard)

Ce qui est passé a fui ; ce que tu espères est absent ; mais le présent est à toi.


modifier

J'aime

Je suis

Non renseigné

Pour en savoir plus

Ma recherche

Non renseigné

Autres profils

Russel
Jasmine
Jujunath
Gaelle
Mangha
Manu
x